•  

    77 balais

    Vous rendez-vous compte ? 77 balais ! Vous rendez-vous compte du poids de 77 balais ? Vous rendez-vous compte que plus on avance sur le chemin escarpé de l’existence sur la planète bleue, plus on s’affaiblit et pourtant plus la masse des balais à traîner derrière soi s’alourdit ?
    77, c’est le produit de 2 nombres premiers : 7 et 11. Ce n’est pas intéressant ? Regardez autre chose : 7 x 7 = 49. Ça, c’est intéressant :
    - il y a 49 ans, le 23 mars 1969, j’ai passé le Shodan d’Aïkido Yoseikan au Central, le Dōjō Fédéral, rue du Faubourg Saint Denis.
    - La veille, le 22 mars 1969, mon fils est né à la maternité du Belvédère, à Mont Saint Aignan, il a donc 49 ans.
    Étonnant, non ?
    J’ai eu 49 ans en 1990, 1 y a 28 ans. J’avais 28 ans quand j’ai passé le Shodan.
    Étonnant, non ?
    Ça se passait comme ça, un Shodan au Central, rue du Faubourg St Denis :

    Étonnant, non ?

    77 balais

    77 balais

    Ces photos ont été scannées sur des journaux de 1969, excusez le flou !
    1er kyu, en Hakama blanc, je suis le 2ème à gauche.
    1er dan, photo pour l’article annonçant l’ouverture de mon 1er club.
    Mon prof, à qui j’avais demandé l’autorisation de cette ouverture, avait tenu à figurer sur la photo..

    77 balais
    et l’excellent article accompagnant l’excellente photo sur la feuille de chou locale.

    77 balais

    77 balais

    Toujours en 1969. Ça s’est sensiblement amélioré dans mon propre club.

     On pourrait faire dire ce qu’on veut aux chiffres et à leurs combinaisons ! Encore que là, ça fait fort !

     En 1990, pour ma 2ème visite au Québec, au Dōjō de Beauport, nous avons envisagé d’officialiser les Échanges Normandie / Québec.

    77 balais

    77 balais

     20 ans après : 1er échange Normandie/Québec, été 1989

    Ces échanges, qui avaient rencontré un grand succès, ont été interrompus en 1993 suite à de misérables considérations de personnes hostiles à ma présence et à mon influence dans quelques clubs du Québec.
    Suite à l’arrêt de mes visites à Beauport, 16 clubs ont rompu avec leur fédération et ont rejoint le groupe Aïkido Yoseikan de Hiroo Mochizuki. Ce fut pour moi une profonde déchirure.
    J’ai retrouvé le Québec en 2005, invité par un de mes jeunes stagiaires de Beauport devenu l’artisan d’une nouvelle fédération rajeunie.

     77 balais2005, à Asbestos avec le Ti Papoute et ses élèves, bien fatigués

    Les liens se sont rétablis, Je suis retourné à Montréal, des Québécois sont venus et revenus au stage de Lembrun, entretenant une franche amitié et il y eut… les filles. Les filles qui ont sympathisé avec le Ti Papoute et ont évoqué de possibles échanges. Sans aboutir à autre chose que p’t’êt’ ben, c’est une bonne idée, faudrait y penser...

    77 balais

    77 balais

    Jusqu’à ce que le Ti Papoute vienne chez moi, me parle d’échanges et que je lui dise : « Vois ça avec les filles ». Ce qu’il fit. Ce qui aboutit à la renaissance des échanges renommés Québec/Normandie et à l’organisation d’un premier voyage du 11 au 22 mai 2018. Ce qui fait que je compterai mon 77ème balai à Gatineau, à la frontière du Québec et de l’Ontario, Gatineau étant la sœur jumelle d’Ottawa.

    77 balais

    L’an dernier, mon 76ème balai avait déjà été fêté à Trois Rivières. Ça risque de devenir une habitude !

    77 balais


    Et vous savez quoi ? Pendant notre séjour dans la belle province, j’ai un programme de 7 cours à donner...
    Étonnant, non ?

     

    Histoire d'un Hakama qui fut blanc 

    7e dan FIAB 2011
    2e dan FKSR 1986

    A.照り絵 / 七段 教士 

    mort-de-rire-copie-1.gif

    Oublie tes peines et pense à aimer

    あなたの悩みを忘れて、愛について考える 

    Anata no nayami o wasurete, ai ni tsuite kangaeru

    mort-de-rire

     

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique