•  

    L’eau renversée est difficile à rattraper. (proverbe chinois)

    Dans le pré, au pied de ma terrasse, inondé de soleil, 4 brebis, 7 agneaux et 2 pies... 2 agneaux poursuivent une pie qui fait de petits sauts sans se forcer. Las, les agneaux se couchent dans une flaque de soleil.
    Profitez de ce pseudo printemps. Sur le plateau, toute vie semble avoir déserté. Les champs sont couverts de pieds de céréales d'hiver jaunis, desséchés par le glyphosate. Pas un lombric ni une taupinière, ni perdrix ni faisan, pas un lapin ni un renard, ni bergeronnette sur le chemin ni chevreuil à l’orée du bois. Rien. Quelques rares bourdons, quelques mouches mais pas plus de coccinelles que de scarabées.
    Avez-vous lu La Route, de Cormac McCarthy ? Quelles solutions sont proposées pour que ce ne soit pas un roman d’anticipation mais le fruit d’une imagination fertile ? Choisir entre l’heure d’hiver (1 heure d’avance sur l’heure solaire) et l’heure d’été (2 heures d’avance...). Qui se rappelle que jusqu’à l’occupation allemande,  nous vivions à l’heure du méridien de Greenwich ? Les occupants nous ont imposé l’heure de Berlin et, à la libération, on a négligé le retour à l’heure de Paris !
    Connaissez-vous Napoléon Bonaparte ? Non, pas le petit Corse mais Bony, le métis aborigène d’Australie devenu un inspecteur de police non-conformiste, né sous la plume d’Arthur Upfield en 1931. Je relis L’empreinte du Diable, écrit en 1946, quand une phrase me redonne le sourire : « Elle portait la toilette comme une Française ». Charmant, non ?

     

    On ne rassasie pas un chameau en le nourrissant à la cuillère. (proverbe chinois)

    Jusqu’ici, nous avons étudié quelques techniques fondamentales sur toutes les attaques en Chika Ma puis en Ma. À présent, nous allons voir un ensemble de techniques pertinentes sur une attaque en fonction du Ma Aï (閒合) qui représente un intervalle de distance et aussi de temps.
    J’ai choisi la saisie Jyunte Dori sur laquelle se sont greffés toutes sortes d’automatismes, peut-être à cause de l’étude trop physique du Te Hodoki.
    L’habitude consiste à prendre le centre : « Si tu ne peux pas amener la montagne à toi, tu peux aller à la montagne », nous disait not’ bon Sensei. Et d’appliquer un beau dégagement et de porter un solide atémi...
    Seme vient saisir en Jyunte Dori avec l’intention de me frapper de l’autre main. Pourquoi vais-je aller chercher le centre et effectuer une esquive extérieure ? Parce que je subis une poussée vers mon intérieur et que je canalise Seme en suivant sa poussée.
    Mais si sa poussée s’exerce vers mon extérieur ? Si je m’insère dans sa poussée pour le canaliser, j’esquive par l’intérieur.
    C’est là qu’on comprend le rôle de Te no Michibiki. Poussée sur mon intérieur, ma main me guide vers mon centre. Poussée vers mon extérieur, ma main me guide vers mon arrière.
    Comment, ce n’est pas clair ? Commençons par un petit éducatif qui va préparer l’échauffement.
    Le rôle de Seme est important, il doit exercer correctement sa poussée pour que Uke parte spontanément dans le bon sens.

    Notez le Te no Michibiki que j’ai figé en instantané sur les photos suivantes :

    Bilan du cours du 27 fécrier 2019

    Bilan du cours du 27 fécrier 2019

     

    Point n’est besoin d’élever la voix quand on a raison. (proverbe chinois)

    Ce soir, nous allons travailler sur la forme extérieure. Ce sera d’abord l’objet de la révision d’un exercice qui finalisera l’échauffement avec quelques roulades arrière.

    Notez que si Seme rechigne à la roulade il est possible de l'y contraindre en se servant de sa ceinture.

     

    Les gens heureux n’ont pas besoin de se presser. (proverbe chinois)

    Seme vient saisir Tori en Jyunte Dori. Tori réagit après le déclenchement de l’attaque, presque en situation de Chika Ma. Sa main se pose sur les doigts de Seme qu’il maintient sur son poignet. En remontant, il est près du visage de Seme dont le bras est fléchi, en forme de Z. Tori porte Kote Kudaki.

    Et ça fait mal !

     

    Une méthode fixe n’est pas une méthode. (proverbe chinois)

    Seme vient saisir en Jyunte Dori. Tori réagit après le déclenchement de l’attaque mais la distance étant un peu plus longue, sa main se pose sur le dos de la main de Seme, pouce sur pouce, doigts sur le tranchant. En remontant, il dégage la main qui saisit le poignet de Seme dont le bras est fléchi, en forme de Z. Il porte Kote Kudaki.

    Petite difficulté, petites erreurs sur un partenaire très, très fort...

    Et le problème est résolu, Mélanie y met toute son énergie et... toute sa précision.

     

    Quand mille personnes prennent la route, il en faut une pour prendre la tête. (proverbe chinois)

    La distance est un peu plus longue, ce qui permet à Tori de réagir avec un temps de retard plus court et d’agir avant la saisie. Tori saisit la main de Seme, pouce sur pouce et doigts sur le tranchant, décrit un cercle vertical et l’amène à la hanche pendant que la main libre saisit fermement le coude en exerçant une pression selon un axe vertical. En effectuant un O Irimi très court autour de cet axe, il oblige Seme à s’allonger. Il pose le genou intérieur sur l’épaule de Seme et bloque son bras entre les 2 cuisses.
    Mélanie est énergique, Kamel ne s’en relève pas !


    Et comment finaliser la clé de coude avec les jambes :

     

    Quand on suit quelqu’un de bon, on apprend à devenir bon ; quand on suit un tigre, on apprend à mordre. (proverbe chinois)

    Situation analogue à la précédente. Tori lance le bras de Seme sur l’avant en entrant pour le déséquilibrer latéralement. Sa main libre saisit le poignet de Seme et son bras appuie sur le coude de Seme. Il effectue O Irimi autour de l’axe de pression sur le coude et contraint Seme à s’allonger. Il lui porte Hiji Kudaki. La main de Seme étant posée sur sa cuisse, Tori place ses 2 mains sur le coude et exerce une forte pression. L’immobilisation peut être analogue à la précédente. Mélanie n’aime pas trop les actions qui risquent d’être brutales...


    Même chose avec encore plus d’énergie :

     

    Si vous ne voulez pas qu’on le sache, mieux vaut encore ne pas le faire. (proverbe chinois)

    Situation analogue à la précédente. Seme entre plus, de façon à enfermer la nuque de Seme avec son bras. Il serre fermement Seme contre sa hanche, glisse son pied extérieur latéralement vers l’avant puis tourne son bassin pour effectuer le 2ème pas de O Irimi. C’est l’entrée de Hachi Mawashi  (, bol,   回し, de Mawasu, faire tourner)
    Une forme traditionnelle avec le contrôle du bras.


    Et une forme qui montre que c’est le corps qui renverse Seme pendant le O Irimi. Ce n’est possible qu’avec une saisie sans faille.

     

    Il est plus facile de devenir ami au hasard d’une rencontre que de le rester dans la vie. (proverbe chinois)

    Pour le plaisir et pour préparer le prochain cours, Hiji Mage Hikitate :

    C’est l’occasion de pratiquer quelques roulades avant.

     

    Qui fait l’âne ne doit pas s’étonner si les autres lui montent dessus. (proverbe chinois)

    Randori par groupes de 3, 2 adversaires attaquant successivement à droite et à gauche :
    - je fais réviser les techniques étudiées
    - Randori libre

    Dans la gestion de ce cours, le point clé est la gestion de Te no Michibiki... Il ne faut pas lâcher la proie pour l'ombre, la technique s'offre à la fin du mouvement né de la gestion d'une distance, qu presque Chika Ma au Ma, et d'une sensation du Go no Sen au Tai no Sen.
    Une étape semble avoir été franchie ce soir. La sueur perle sur les fronts et les visages sont lumineux. « J’ai compris quelque chose, j’ai senti quelque chose ! ». C’est une sensation de force qui naît dans l'abdomen et qui se ressent dans nos chorégraphies élégantes, la recherche esthétique est tout à fait compatible avec l’efficacité.

     

    Histoire d'un Hakama qui fut blanc 

    7e dan FIAB 2011
    2e dan FKSR 1986

    A.照り絵 / 七段 教士 

    mort-de-rire-copie-1.gif

    Oublie tes peines et pense à aimer

    あなたの悩みを忘れて、愛について考える 

    Anata no nayami o wasurete, ai ni tsuite kangaeru

    mort-de-rire