•  

    Si tu veux aller vite, marche seul. Si tu veux aller loin, marche avec les autres. (Proverbe africain)

     

    Depuis une semaine, le ciel est d’une limpidité exceptionnelle et le soleil s’exprime avec un éclat exceptionnel. Les températures restent fraîches, musarder dans les bois et les plaines inspire une rare sensation de bonheur.
    C’est dans cet état d’esprit que j’ai pris la route du Dōjō ce soir, de sorte que les inévitables embouteillages dus aux travaux qui n’en finissent pas entre Bois Guillaume et Isneauville me laissent indifférent.
    Ce soir, c’est un cours presque confidentiel, presque un cours particulier, ce qui me convient de plus en plus. Autant j’aime un grand Tatami occupé par plusieurs dizaines de stagiaires pour l’énergie qui s’en dégage, autant j’apprécie maintenant le tout petit groupe qui me permet de donner toute mon attention à chaque élève.
    Ce soir, pas de vidéo ni de photo, j’ai laissé l’appareil dans son étui, je n’ai pas pensé à le sortir.
    Au programme, le Kihon Nage Waza au ralenti. J’ai constaté que, souvent, plus le grade convoité est élevé, plus le Kihon Nage Waza est bâclé par des candidats que la pratique de ce Kihon ennuie.
    Pourtant, exécuté au ralenti, il exprime les finesses techniques attendues chez des pratiquants prétendant accéder à des grades élevés. En effet, dans ces conditions, tout « à peu près » devient caricatural.

     

    Que celui qui n'a pas traversé ne se moque pas de celui qui s'est noyé. (Proverbe africain)

    Points déterminants de ce Kata :

    - précision de l'entrée : position et action des mains à l’entrée, placement des pieds, amplitude de O Irimi en fonction de l’entrée
    - efficacité de la canalisation marquée par la rotation du bassin
    - travail des jambes amplifiant le déséquilibre de Seme
    - amplification de tous les gestes effectués avec un grand ralenti
    - l’ensemble du Kata se déroule comme un seul mouvement continu, toutes les attaques s’effectuant à droite : en se relevant, Seme attaque immédiatement Tori qui a créé l’ouverture (sensation du Sen no Sen)

    Tori est à la gauche du Jury en Migi Kamae. Seme est en Hidari Kamae.
    Tori crée l'ouverture en baissant sa garde et en transférant son poids sur l’arrière.

     

    L'homme blanc a une montre mais il n'a pas le temps. (Proverbe africain)

    1) Mukae Daoshi

    Seme attaque Ura Yokomen Uchi en avançant le pied droit.
    Tori entre en avançant le pied droit, il contrôle l'attaque de Seme au niveau de l’articulation de l’épaule, en engageant le bassin il pose la main sur l'épaule droite qu'il repousse en appuyant vers le sol pour entrer O Irimi jusqu'à ce que Seme soit face à son point de départ. Il place Mukae Daoshi en poussant dans le dos de Seme puis effectue une rotation du bassin pour emmener Seme par petits pas en roulade arrière en l'accompagnant d'une pression du bras sur l'épaule et en posant le genou droit au sol..
    N.B. Tori et Seme ont échangé leur place.

     

    En ne prêtant pas, on perd des amis ; en prêtant, on gagne des ennemis. (Proverbe allemand)

    2) Shiho Nage

    Tori crée l'ouverture se penchant vers l'arrière. Seme entre en attaquant Shomen Uchi. Tori avance le pied avant au moment où Seme amorce son attaque et vient contrôler son épaule. Il effectue O Irimi en glissant sa main gauche de l'épaule au coude, sa main droite saisit le poignet et le fait passer devant en marquant la canalisation. Tori vient placer sa main gauche sous le coude de Seme en effectuant Shiho Nage. Pour obtenir la chute, Tori effectue une traction vers le sol puis une poussée vers l'arrière de Seme en posant le genou gauche au sol.
    N.B. Tori et Seme ont échangé leur place.

     

    Le mouton paresseux trouve sa laine trop lourde. (Proverbe anglais)

    3) Yuki Chigae

    Seme se relève en attaquant Tsuki Jodan. Tori entre en avançant le pied avant et contrôle en Shinogi. Il effectue O Irimi en portant un armlock contre son épaule, bras gauche en arc boutant. Il entraîne Seme face à son point de départ et passe sous son bras  en marquant Yuki Chigae une première fois en levant le coude de Seme puis une seconde fois en pivotant latéralement pour le contraindre à la roulade arrière.
    N.B. Tori et Seme ont échangé leur place.

     

    À quoi sert la lumière du soleil, si on a les yeux fermés. (Proverbe arabe)

    4) Kote Gaeshi

    Seme se relève en attaquant Tsuki Chudan. Tori ouvre les bras vers le haut puis entre en canalisant la main de la main droite et en saisissant le poignet de la main gauche tout en effectuant Nagashi sur le pied avant. Il entraîne Seme avec un armlock jusqu’à ce qu'il soit face à son point de départ. Il monte très haut le poignet de Seme avec un mouvement circulaire puis porte Kote Gaeshi en le dirigeant vers l'épaule. Il pose le genou droit au sol.
    N.B. Tori et Seme ont échangé leur place.

     

    Qui se blesse soi-même ne se manque jamais. (Proverbe berbère)

    Travailler à ce rythme très lent et selon des critères extrêmement précis peut paraître fastidieux. Au professeur de sentir quand il faut changer la forme de l’entraînement, faire une pause consacrée aux explications, à quelques anecdotes... et changer tout simplement de thème.
    Nous avons consacré la fin du cours au Futari (二人 2 personnes) Waza. Saisie sur un double Ryote Ippo Dori. Sortie en Kote Gaeshi + Shiho Nage puis sur double Yuki Chigae.

    Rendez-vous au prochain cours : le stage national décentralisé à Caudebec en Caux en l’honneur de son 50ème anniversaire.

     

    Histoire d'un Hakama qui fut blanc 

    7e dan FIAB 2011
    2e dan FKSR 1986

    A.照り絵 / 七段 教士 

    mort-de-rire-copie-1.gif

    Oublie tes peines et pense à aimer

    あなたの悩みを忘れて、愛について考える 

    Anata no nayami o wasurete, ai ni tsuite kangaeru

    mort-de-rire