• Que nenni

    Et surtout pas dans celui de l'usurpateur Munimetsu qui s'était autoproclamé Soke en produisant un faux testament de Tokimune griffonné par ses soins sur une vieille carte postale ! Avant d'être expulsé** du Daitokan, il avait donné généreusement des titres de Kyoju Dairi et des grades de 5e dan... Quelle est leur valeur ? Voyons ce qu'en dit Kondo Sensei : « Selon le Soke, M. Takeda Munemitsu a appris un peu de Tokimune Sensei et simplement observé les techniques de Sokaku Sensei. De ce que je comprends, il ne s’est pas vraiment entraîné avec Sokaku Sensei. »
    Un autre Munemitsu, lointain cousin de Tokimune, aurait été « coopté Soke de son propre Hombu Dojo par des groupes qui veulent avoir une marionnette japonaise pour se vanter à leurs élèves » s'il faut en croire un Italien, Giacomo Morello, adepte du « vrai » Daito Ryu, qui s'exprime avec virulence dans ce forum du 11 septembre 2008...
    **par le Hamon ( 破門) : anathème ou excommunication

    Qui a rédigé « l'historique » paru dans le « LIVRET RÉFÉRENTIEL de la spécialité perfectionnement sportif Mention « aïkido, aïkibudo et disciplines associées » du Diplôme d’État de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport » ?  Les impostures se trouvent à tous les niveaux :

    L'AÏKIDO-JUJUTSU  a  été  introduit  en  Europe  et  particulièrement  en  France  en  1951  par  Maître MOCHIZUKI  Minoru  dans  le  cadre  d'une  mission  culturelle  officielle.  Fondée  sur  les  techniques  de  la célèbre  école  DAITO  RYU  AIKIJUJUTSU,  la  discipline AIKIDO  a  été  créée  par  Maître  UESHIBA Morihei après la seconde guerre mondiale.  
    La discipline AIKIBUDO a également pour origine la pratique du DAITO RYU AIKIJUJUTSU enrichie par  le  KATORI  SHINTO  RYU.  Ces  deux  disciplines  AIKIDO-AIKIBUDO  se  sont  développées  auprès d'un public diversifié mettant en exergue ses valeurs éducatives voire sociales.

    L'auteur n'a certainement pas lu la « Genèse de l'Aïkibudo » et encore moins consulté not' bon Sensei avant de rédiger cette ânerie qui a néanmoins force de loi puisque publiée sur un texte officiel !