• L'Aïkibudo est une école


    tsuba3.gif

     Et l’Aïkibudo, dans tout ça ? Mais de quoi donc est-ce que je vous parle ? C’est quoi, l’Aïkibudo, selon vous, les ergoteurs ? Ce n’est que la gesticulation de Samurai de pacotille en jupe noire ?

    C’est un BUDO, donc un Art de vivre... Ce n’est pas l’art de vivre avec ceux de sa petite communauté (quel horrible mot !), c’est l’Art de tisser des liens avec tout ce qui vit, de comprendre tout ce qui vit.

    L’Aïkibudo n’est pas une méthode qu’on pratique pour se maintenir en bonne santé ou pour apprendre à casser la gueule à plus faible que soi.

    C’est une École de vie. Je le répète. L’Aïkibudo est une École. Point barre. Le Maître Alain Floquet, pardon, Alain Floquet Sensei en est le Maître Fondateur. Point barre.

    N’en déplaise aux pisse-froid qui peuvent écrire que « Notre appartenance à une fédération sportive a scellé définitivement le destin de l’école traditionnelle : le maître fondateur s’appelle aujourd’hui DTN... Dans ce contexte, parler de maître fondateur et d’école traditionnelle s’apparente à une dérive sectaire. Je ne vois pas grand monde  (en notre région) qui soit encore sensible à la notion d’école traditionnelle et des devoirs qui y sont associés. » Ces « sportifs » croient-ils encore pratiquer un Art qui s’appellerait Aïkibudo ?

    trou de serrure


    « Non, môssieur, je ne suis pas en colère, je m’exprime. »
    L'Aïkibudo est une école
    Et faudrait voir à ne pas me contrarier.

    « Notre inféodation à la mondialisation a scellé définitivement le destin de notre planète. Le Serviteur de l’État s’appelle aujourd’hui Larbin des banquiers... Dans ce contexte, parler d’écologie revient à vouloir revenir à la lampe à huile. Je ne vois pas grand monde aujourd’hui qui s’intéresse encore aux petites fleurs qui poussent dans les champs et au respect de la vie sauvage. »


    Regardez-la en plein écran ou allez voir l'original à http://www.midwayfilm.com