•  

    Il s’agit d’un ensemble de connaissances censées être communes à tous les pratiquants. Elles constituent un socle sur lequel il est possible de bâtir le programme d’enseignement à chaque niveau. Quand la maîtrise attendue à un niveau est atteinte, les techniques du programme propre à ce niveau peuvent se mettre en place sans difficulté. Ces compétences permettent d’accéder à un travail dynamique, utilisant la force dans une recherche de fluidité afin de percevoir la notion de mouvement.

    Fiche pédagogique n° 1
    Savoir se déplacer en harmonie (Kamae, Tai Sabaki, Zanshin)
    Il s’agit de bien appréhender les notions de garde, de tempo, de modération, de vigilance
    -    maîtrise de O Irimi avec 1 puis 2 ou plusieurs adversaires
    -    randori esquive
    -    randori canalisation
    -    randori technique (application de O Irimi sur 3 attaques fondamentales : ura yokomen uchi, omote yokomen uchi et tsuki chudan)
     
    Fiche pédagogique n° 2
    Savoir entrer (la distance Ma, de la distance To Ma à la distance Ma)
    Il s’agit d’exprimer l’esprit de décision, la volonté
    -          maîtrise de Irimi sur les attaques fondamentales (entrée directe), exemples :
    -          Shomen Uchi Robuse
    -          Tsuki Jodan Mukae Daoshi
    -          Ura Yokomen Uchi Mukae Daoshi
    -          Omote Yokomen Uchi Ushiro Hiki Otoshi
    -          Tsuki Chudan Ude Kake Ushiro Hiki Otoshi
    -          Tsuki Chudan Ude Kake Mae Hiki Otoshi
    -          Wa No Seishin forme Irimi sur Jyunte Dori et Ryote Dori
     
    Fiche pédagogique n° 3
    Savoir utiliser la force (Te Hodoki : mettre un partenaire statique en mouvement)
    Il s’agit d’harmoniser l’emploi de la force et la recherche de la fluidité
    -          les aspects techniques de la mise en place d’un Te Hodoki (garde, appuis, intention de Uke)
    -       les éléments techniques de l’exécution (placement de la force, neutralisation de l’intention d’attaque, déséquilibre, notion de Te No Michibiki, atémi ou technique adaptée)
    -          les applications techniques adaptées, exemples :
    -          Jyunte Dori : Shiho Nage, Kote Gaeshi, Mukae Daoshi, Yuki Chigae
    -          Dosokute Dori : Kote Kudaki,
    -          Ryote Ippo Dori : Shiho Nage, Yuki Chigae, Juji Garami
    -          Ushiro Eri Dori : Yuki Chigae / Shiho Nage, Kote Gaeshi / Robuse
    -           de la position statique au mouvement, de la distance Chika Ma à la distance Ma
    -          de Dosokute Dori aux saisies arrière
    -          Wa No Seishin sur Ushiro Uwate et Ushiro Ryo Sode,
    -          le randori Te Hodoki


    Fiche pédagogique n° 4
    Te No Michibiki : déséquilibre dans le plan sagittal autour de Nigiri Kaeshi

    Il s’agit de savoir placer la force dans l’abdomen pour mobiliser l’adversaire, l’index indique la direction de son déplacement…

    -          les aspects techniques de la mise en place de Nigiri Kaeshi
    -          de Nigiri Kaeshi au Te Hodoki
    -          les techniques "symétriques" (Yuki Chigae et Shiho Nage)
    -          les Wa No Seishin
    -          du Wa No Seishin au Koshi Nage


    Fiche pédagogique n° 5
    Te no Michibiki : déséquilibre dans le plan scapulaire autour de Oshi Kaeshi

    Il s’agit de savoir utiliser les différentes articulations du bras pour placer l’adversaire en déséquilibre

    -          les aspects techniques de la mise en place de Oshi Kaeshi
    -          les aspects techniques de ryote dori Wa No Seishin
    -          mains « au-dessus », repousser sans saisir
    -          mains « au-dessous », entraîner en saisissant
    -          de la technique de base à la technique élaborée, suite de techniques : le Kaeshi Waza
    -          rôle de Tori (Uke faible) : Kaeshi Waza en enchaînement
    -          rôle de Uke (Tori faible) : Kaeshi Waza en renversement


    Fiche pédagogique n° 6
    Emono Waza : utilisation des armes (tanto, tambo, bo)
    Il s’agit de percevoir la relativité de la notion de distance et de faire sentir la notion de danger

    -          les kata simplifiés
    -          défense contre armes (rôle des kansetsu waza, leur place dans le randori)
    -          utilisation des armes à des fins éducatives


    Thème transversal : maîtriser l’espace et l’environnement, les diverses formes de randori
    C’est l’application pratique des notions de garde, tempo, vigilance, organisation

    -          avec 1 partenaire : expression libre ( du type shiai)
    -          avec 2 partenaires : travail en symétrie
    -          avec plusieurs partenaires : utilisation de l’espace, vigilance de Uke
    -          en cercle : test du self-contrôle (accepter d’être observé)


    Les techniques de base
    Ce sont les techniques élémentaires sur lesquelles on peut construire le programme à chaque étape de l’évolution

    -          Ushiro Kata Otoshi et sa variante Ushiro Kiri Otoshi
    -          Les entrées : techniques intérieures et techniques extérieures
    -          Ura Yokomen Uchi Mukae Daoshi
    -          Omote Yokomen Uchi Shiho Nage
    -          Shomen Uchi et Ura Yokomen Uchi Robuse
    -          entrée du type Kote Gaeshi
    -          entrée du type Yuki Chigae
    -          les entrées symétriques
    -          le couple Shiho Nage / Yuki Chigae
    -          applications techniques sur Ushiro Eri Dori
    -          l’esprit Sutemi : Tsuki Chudan Ude Kake Ushiro Hiki Otoshi et Ude Kake Mae Hiki Otoshi
    -          Les deux formes de sortie sur les saisies arrière
    -          Les Wa No Seishin
    -          Les Koshi Nage (formes debout et genou au sol : ménager la colonne vertébrale)
    -          Immobilisations et contraintes (Osae Waza et Kansetsu Waza)
    -          Kaeshi Waza en enchaînement et Kaeshi Waza en renversement

     

    N.B. Les 6 premiers chapitres correspondent aux 6 fiches pédagogiques jointes, qui ont servi de support technique au stage Aïkibudofest 2005.  

     

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique