• Ça veut dire quoi, exactement, 合気 ?

     

    Avec les mots on ne se méfie jamais suffisamment. (Louis-Ferdinand Céline)

    Jadis, on nous expliquait que Aïki, 合気, signifiait « union des énergies », que c’était l’union, l’harmonie, l’amour, que c'était l’énergie vitale, l’énergie cosmique et que sais-je encore... Ce fut à l’origine de toutes sortes de fantasmes, de délires mystiques new age et surtout de pas mal de mystifications... et de guerres de religion !
    L’humanité semble avoir été constamment en guerre de religion. Les médias nous en gavent en permanence, ad nauseam. Que signifie religion ? Pour certains, ce mot provient du latin religare (relier) et pour d’autres de relegere (relire). Relier ? Chrétiens, juifs, musulmans, bouddhistes, et que sais-je encore, n’ont jamais cessé,
    en interne et depuis leur origine, de se jeter l’anathème, de s’étriper, de créer des schismes. Relire ? On sait que les textes fondateurs ont été truqués, modifiés, falsifiés de siècle en siècle pour correspondre à la doxa du moment et aux besoins du pouvoir en place.

    C'est quoi, 合気 ?

    L’histoire des Arts Martiaux n’y échappe pas. Et notre bel Art Martial ? A-t-il des nouveaux prophètes ? Subira-t-il des schismes ? Il y a une vingtaine d’années, un cadre inter régional avait dit à quelques Normands plutôt balourds : « Vous n’êtes pas bons mais ce n’est pas votre faute, c’est parce que ce qu’André Tellier vous enseigne, ce n’est pas de l’Aïkibudo, c’est de l’Aïkido. Si vous assistez à mes stages, vous deviendrez bons ! ». Certes oui, j’ai enseigné l’Aïkido. À une époque où ce cadre inter régional était encore en culottes courtes. C’était l’Aïkido Jujutsu du Yoseikan, que j’ai commencé à étudier en 1964 et que j'ai continué à pratiquer avec not’ bon Sensei, il y a 45 ans. Quand nous avons créé le Cera, il s’appelait « Cercle d’Études et Recherches sur l’AÏKIDO ».

    C'est quoi, 合気 ?

    Quand beaucoup, beaucoup plus tard, j’ai revu ces Normands, ils avaient toujours le cul en plomb ! La notion d’esquive canalisation ne leur avait pas été inculquée.

    L'art vole autour de la vérité, mais avec la volonté bien arrêtée de ne pas se brûler. (Franz Kafka)

    En fait, vient de 合う qui signifie convenir, être d’accord et c’est l’air, la respiration. Appliquer le principe 合気 consisterait-il donc tout simplement à respirer convenablement ?
    Takeda Sokaku aurait dit : « Le secret de l’Aïki est de dominer l'adversaire mentalement d’un coup d'œil et de gagner sans combattre ».
    Mochizuki Minoru traduisait Ki par mordant : « C'est une intuition instantanée au moment ou le Sumo se met en mouvement après avoir été en garde. », je pense que c'est synonyme d' « intention », de « détermination ».
    À ma connaissance, la plus ancienne définition de Aïki daterait de 1764, dans Les conversations éclairées (Tomoshibi Mondo 灯問答) : « Contrôler et maîtriser dans l'attaque ou la défense tout type d'intention avant que celle-ci ne devienne insurmontable ». On entre dans la notion d’esquive canalisation !

    C'est quoi, 合気 ?


    Kondo Katsayuki Sensei, Soke par intérim de Daïto Ryu, reprend cette définition.

    « L'Aïkijujutsu implique que dès l'instant du contact le partenaire soit déséquilibré. Déséquilibrer après avoir pris position est du Jujutsu. L'Aïki est immédiat.
    Contre n'importe quelle attaque, des saisies à Shomen Uchi en passant par les coups de poing, la création du déséquilibre par l'Aïki doit être instantanée.
    Le Jujutsu est un contrôle après le contact, la saisie par exemple. Ce sont des techniques qui reposent sur la douleur. Cela rend leur application difficile face à des gens plus forts que soi. De plus si on se repose sur un contrôle articulaire, une personne plus forte pourra résister.
    Les gens ne savent pas ce qu'est l'Aïki. Ils trompent les gens avec de belles paroles. L'Aïki est la méthode de création du Kuzushi
    (崩し), le déséquilibre. Mais il faut aussi conserver le Kuzushi de façon souple et continue. Sinon la technique est terminée. »

    C'est quoi, 合気 ?

    Tous les moyens sont bons quand ils sont efficaces. (Jean-Paul Sartre)

    À l’origine sont les Jujutsu. Ju, , c’est la souplesse, Jutsu, c’est l’art, la technique. 柔術 est donc l’art souple... ce qui est très relatif. La maîtrise du Jujutsu impliquait une certaine force physique. À tel point que Jigoro Kano préféra nommer son Art 柔道, Judo, la Voie de la souplesse.
    Minoru Mochizuki, à 17 ans, a pratiqué Gyokushin Ryu Jujutsu (玉心流柔術), l'art souple de l'école de l'esprit sphérique. Une des plus célèbres écoles fut Daïto Ryu Jujutsu (大東流柔術), l'art souple du grand Est, fondée par Takeda Sokaku qui, à l’aube de l’ère Meiji, n’ayant plus le droit de porter ses sabres, parcourut le Japon du nord au sud pendant de nombreuses années, lançant des défis, inventant des techniques qu’il perfectionnait et enseignait ici et là. Il appela son Art Daïto Ryu Jujutsu, un Art composé d’un fatras de techniques qui fut mis en ordre bien plus tard par son fils Tokimune.
    Il forma de nombreux élèves dont certains à qui il remit le Kyoju Daïri, la licence d’enseignement qui autorisait le titulaire à enseigner à son tour le Daïto Ryu Jujutsu moyennant une redevance annuelle en fonction du nombre d’élèves de la nouvelle école.

    C'est quoi, 合気 ?

    Takeda Sokaku enseigna ainsi son Art à un élève très doué, Ueshiba Morihei, à qui il remit la précieuse licence. S’il faut en croire l’amiral Takeshita, Ueshiba rechignait à payer sa redevance et avait tendance à s’absenter quand il savait que Takeda venait lui réclamer son dû.
    Ueshiba Morihei, très religieux, était affilié à la secte fascisante Omoto Kyo. Pour donner un sens spirituel à son enseignement et, peut-être, échapper à la redevance, il renomma son Art Daïto Ryu Aïki Jujutsu en 1922, Aïki étant probablement pris dans le sens religieux d’union des énergies, d’union avec l’esprit cosmique.
     Or cette nouvelle appellation ne gênait pas Takeda Sokaku, le concept de Aïki étant déjà utilisé dans la pratique de Daïto Ryu Jujutsu. Il finit même par nommer son art Daïto Ryu Aïkijutsu. 
    Ueshiba changea fréquemment le nom de son Art sans décourager Takeda qui tenait à percevoir sa redevance !
    Quand la guerre mondiale se déclara, l’Art de Ueshiba se nommait Aïkibudo 合気武道, ce qui devait signifier l’Art Martial pour l’union avec l’esprit cosmique. Ce nom de Aïkibudo sera utilisé par Takeda Tokimune sous la forme Daïto Ryu Aïkibudo pour désigner l'intégralité de son Art, techniques à mains nues et techniques d’armes, l’Art Martial du contrôle et de la maîtrise de l’attaque...
    Quoi qu’il en soit, le Japon fut occupé par l’armée américaine. Le général Mac Arthur s’empressa d’interdire les Arts Martiaux. Mochizuki Sensei raconte qu’à son retour au Japon après la guerre, il se retrouva chez Ueshiba Morihei avec quelques autres pratiquants de sa génération. Ils évoquèrent le problème de l’impossibilité pour leur Sensei d’enseigner son Art quand l’un d’eux proposa : « Il n’y a qu’à supprimer et nommer l’Art 合気道 ! ». Ce qui fut fait. La Voie de l’Union avec l’Esprit Cosmique était née.

    C'est quoi, 合気 ?

    Quand Alain Floquet souhaita nommer son Art 合気武道, il faut le prendre avec le sens originel de Aïki, l'Art Martial qui permet de contrôler et maîtriser dans l'attaque ou la défense tout type d'intention avant que celle-ci ne devienne insurmontable.

    L'Aïkibudo est l'Art de contrer la violence (Alain Floquet, Grigny le 7 novembre 2015)

    J’adore les Kanji, ils permettent de se raconter des histoires. Mais celles-ci n’engagent que moi, bien sûr. Tout cela n’est peut-être que le fuit d’un esprit trop imaginatif ?

    C'est quoi, 合気 ?

    « Chaque fois que Kaze pensait avoir maîtrisé un enseignement du Sensei, celui-ci augmentait soudain la difficulté de l'exercice avec une grâce spontanée, de sorte que Kaze se sentait toujours frustré : jamais il n'arriverait à apprendre quelque chose, même des plus élémentaires.
    Un jour qu'il exprimait ses sentiments à ce sujet à son maître, le vieil homme l'avait regardé très gravement en disant :
    - Si tu veux suivre la voie du Bushido, tu devras continuer à apprendre toute ta vie. Les exercices méca­niques que je t'enseigne perdront leur nouveauté au bout d'un moment, mais ils resteront toujours neufs dans la façon de les appliquer et de les ressentir. La parade la plus simple que tu puisses faire avec ton sabre – la toute première que je t'ai enseignée – évoluera au fil des années, à mesure que tu grandiras en adresse et en connaissance. De sorte que, même si tes mouvements demeurent les mêmes que lorsque tu as commencé ton apprentissage avec moi, ils continueront d'évoluer tout au long de ta vie, changeants mais toujours les mêmes. Il en va ainsi avec l'existence. » (Dale Furutani, Vengeance au palais de Jade, éd. 10/18)

    En n’ayant appris que « les bases » de l'Aïkibudo on serait capable de reproduire correctement n'importe quelle technique, mais connaître un grand nombre de techniques sans maîtriser les bases reviendrait à construire sur du sable. (Alain Floquet, Pensées en mouvement)

    Ce qui a été répété des milliers de fois demeure profondément inscrit dans notre être et prêt, en cas de nécessité, à surgir spontanément. Par conséquent cette mémoire du corps m’apparaît bien plus fidèle que l’autre. (Alain Floquet, Pensées en mouvement)

    C'est quoi, 合気 ?

    Rien d’audacieux n’existe sans la désobéissance à des règles. (Jean Cocteau)

     

    C'est quoi, 合気 ?

    Histoire d'un Hakama qui fut blanc 

    6e dan 2F3A 1991

    7e dan FIAB 2011

    2e dan FKSR 1986

    A.照り絵 / 七段 教士 

    mort-de-rire-copie-1.gif

    Oublie tes peines et pense à aimer

    あなたの悩みを忘れて、愛について考える 

    Anata no nayami o wasurete, ai ni tsuite kangaeru

    mort-de-rire