• Bilan du cours du 22 mars 2017

     

    Le silence est une tranquillité mais jamais un vide ; il est clarté mais jamais absence de couleur ; il est rythme ; il est le fondement de toute pensée. (Yehudi Menuhin)

    Ça y est, c’est bien le printemps. Pour preuve, au petit matin, le panorama scintillait de givre mais, vers 10 h, le ciel s’est couvert au sud ouest, les premières bruines sont apparues vers 14 h puis le vent a forci et, quand j’ai pris la route du Dojo, il tombait des cordes. Il paraît qu’en Angleterre, il pleut des hallebardes quand ce n’est pas des chats et des chiens, ce qui n’est pas mieux.

    Mais si l’on ne peut pardonner, cela ne vaut pas la peine de vaincre. (Victor Hugo)

    J’ai confié l’échauffement à Guillaume et, en conclusion de la séquence « roulades et chutes », je lui demande de faire travailler la roulade sur les épaules, abusivement nommée chute latérale. Elle est peu pratiquée parce que difficile à pratiquer d’une part et d'autre part parce qu’on n’en voit pas forcément l’utilité la plupart du temps : elle a tendance à être déviée en mauvaise chute avant. Il s’agit donc de proposer les éducatifs qui débouchent sur cette roulade.
    Mon cours est construit en prolongement du précédent : entrée esquive canalisation en sensation Sen no Sen sur Tsuki Jodan. Je tiens à faire comprendre que Tori n’utilise jamais sa force en opposition : il accompagne les réactions de Uke en les amplifiant jusqu’à ce qu’une technique se présente.
    Je rappelle le principe de l’exercice : Uke et Tori sont en garde inversée. Tori se protège au niveau Jodan avec la main avant et au niveau Chudan avec la main arrière. Il recule le pied avant en Neko Ashi en offrant une ouverture au niveau Jodan. Il anticipe l’attaque, le bras tendu en direction du coude de Uke. C’est une action comparable à l’action du Shinogi effectuée avec un Bokken.
    Suivant l’intensité de l’attaque, le contrôle peut se faire au niveau du coude ou au niveau de l’épaule.
    Tori a l’intention de contrôler l’épaule arrière de Uke :

    • si le contrôle s’est effectué au niveau du coude il fait un pas suffisamment grand pour atteindre l’épaule et terminer le O Irimi
    • si le contrôle se fait au niveau de l’épaule, le pied arrière vient se poser devant le pied avant, c’est suffisant pour contrôler l’épaule et terminer le O Irimi.

    Pour ce premier exercice, il suffira donc d’alterner les 2 entrées et de canaliser Uke en contrôlant fermement son épaule arrière de façon à placer la ligne des épaules dans un plan vertical.

    La batterie de mon caméscope m’a lâché en cours de tournage... J’ai conservé le rush et je l’ai ralenti ce qui permet de noter l’entrée de Mélanie. La préparation du mouvement est bonne. Elle entre le bras en direction de l’épaule au lieu du coude, ce qui compromet le contrôle de la trajectoire du bras de Kamel. C’est toutefois peut-être dû au fait que Kamel n’a pas frappé franchement en direction du visage de Mélanie.

    Prise de vue suivante : l’exercice se déroule conformément à mon attente sinon le fait que je n’avais pas demandé d’entraîner Uke dans la roulade.

    Le monde est un beau livre, mais il sert peu à qui ne le sait lire. (Carlo Goldoni)

    Exercice suivant : Tori descend en Kiba Dachi pour contraindre Uke à poser la main sur le sol. La ligne de ses épaules étant contrainte dans le plan vertical, Uke est entraîné en roulade latérale.

    David se défait peu à peu de ses conditionnements. Guillaume est très concentré et analyse la précision de chaque phase de son déplacement.

    Les compliments sont le protocole des sots. ‘(Voltaire)

    Quand Uke se retrouve avec une main en appui sur le sol, on peut penser que son premier réflexe est de se relever. Tori l’accompagne, bras à la verticale, un peu plus que ne le veut Uke et le conduit en extension. Une poussée dans la courbe lombaire, l’autre bras enfermant la tête dans un mouvement horizontal : Mukae Daoshi se place de lui-même sans que Tori en ait eu nécessairement l’intention.

    Guillaume entre naturellement dans le mouvement. Stéphane est gêné par sa taille et peine à se placer en Kiba Dachi.

    Les compliments sont le protocole des sots. ‘(Voltaire)

    Tori ayant peut-être un contrôle faible de l’épaule arrière, Uke parvient à tenter de s’échapper vers l’avant. Tori le contrôle en posant son avant-bras sur l’épaule et le dos de la main sous le menton qu’il relève. Il effectue O Irimi latéralement pour se placer face à l'épaule libre, poser la main à plat dessus et porter Ushiro Kata Otoshi.

    Et une belle démonstration de Mélanie qui prouve que la fluidité du mouvement n'exclut pas sa force et l'efficacité de la technique finale.

    Les biens superflus rendent la vie superflue. (Pier Paolo Pasolini)

    Tori ayant peut-être un contrôle faible de l’épaule arrière, Uke parvient à tenter de s’échapper vers l’avant. Tori le contrôle en posant son avant-bras sur l’épaule et le dos de la main sous le menton qu’il relève... De l’autre main, il vient crocheter les doigts, appuie le front sur la nuque de Uke et s’arc-boute en reculant la jambe correspondant au bras directeur.

    Guillaume et Mélanie sont bien entrés dans le mouvement, Ude Jime se présente naturellement et avec élégance.

    Le bonheur est une femme. (Friedrich Nietzsche)

    Reprenons le mouvement qui a conduit à Mukae Daoshi. Quand Tori se relève en accompagnant Uke, son bras monte en oblique plutôt que verticalement ; sa main glisse le long du Keikogi de Uke et son pouce se glisse sous le revers, très haut, près de la base du cou. Une poussée dans l’épaule accompagnée d’un recul de la jambe correspondant au bras directeur met en place Eri Jime.Comment se fait-ce ? J’ai oublié de filmer cette séquence ! Mais vous saurez la visualiser ?

    On passe sa vie à romancer les motifs et à simplifier les faits. (Boris Vian)

    Reprenons ce mouvement qui a conduit à Eri Jime. Au moment où Tori s’apprête à verrouiller Eri Jime, Uke tente de se dégager en avançant la jambe correspondant au revers saisi. Tori l’accompagne, passe son bras libre sous le bras de Uke pour saisir l’autre revers qu’il tire vers le bas, verrouillant la double saisie en Okuri Eri Jime (送襟絞).

    Le contrôle est hésitant parce que la quête de la technique a pris le pas sur l’intégration au mouvement qui aurait permis de contrôler les revers sans tâtonner. Toutefois, la toux finale de Mélanie est un modèle du genre !

    C'est la pénicilline qui guérit les hommes, mais c'est le bon vin qui les rend heureux. (Alexander Fleming)

    J'aurais dû conclure sur l'opportunité de Kataha Jime mais il est un presque 21 h et Stéphane s’impatiente, il voudrait s’en aller. Il n’a pas de train à prendre et ne va pas échapper au Randori, privant ainsi quelqu’un de partenaire d’autant qu’il n’y en a que pour 2 ou 3 minutes !
    Il est un peu plus de 21 h et Stéphane souhaite s’esquiver mais on n’a fait qu’un tour, ce ne serait pas un bon Randori.
    Il est 21 h 15, le Randori s’achève et Stéphane s’enfuit.
    Il pleut des chats et des chiens sur la route du retour !

    Bilan du cours du 22 mars 2017 Bilan du cours du 22 mars 2017 Bilan du cours du 22 mars 2017
    Bilan du cours du 22 mars 2017 Bilan du cours du 22 mars 2017 Bilan du cours du 22 mars 2017

     

    Histoire d'un Hakama qui fut blanc 

    7e dan FIAB 2011

    2e dan FKSR 1986

    A.照り絵 / 七段 教士 

    mort-de-rire-copie-1.gif

    Oublie tes peines et pense à aimer

    あなたの悩みを忘れて、愛について考える 

    Anata no nayami o wasurete, ai ni tsuite kangaeru

    mort-de-rire

     

     

    « Un air de printemps en rondelBilan du cours du 5 avril 2017 »